Dépression

 

« Je me sens triste et je pleure très souvent»

« J’ai perdu l’intérêt que j’avais pour les choses et les gens »

« Je n’ai plus d’énergie, je me sens souvent fatigué(e) »

« J’ai l’impression de n’être plus bon(ne) à rien »

« J’ai des problèmes de sommeil »

« J’ai du mal à me concentrer »

« J’ai des idées noires»

 

Voici ce que peuvent exprimer certains patients que je reçois dans mon cabinet. Il est important de savoir faire la différence entre une déprime passagère et la dépression qui est une véritable maladie.

En effet, il est tout à fait normal de se sentir parfois un peu déprimé, de se sentir triste et fatigué, de se sentir irritable, d’avoir des insomnies ou d’avoir une baisse de motivation. En revanche, si ces états se combinent et se manifestent de façon (quasi) permanente pendant une période supérieure à deux semaines alors on peut parler de dépression (seul un médecin pourra poser un diagnostic).

La dépression est le trouble psychique le plus fréquent. Il modifie notre perception du monde et la manière de nous comporter. Il peut survenir suite à différentes situation de vie telles qu’un deuil, une séparation, une perte d’emploi, une grossesse…

 

La dépression se caractérise par un certain nombre de symptômes :

« Je pleure tout le temps », « Je me sens vide »

La tristesse dépressive se manifeste le plus souvent par des pleurs réguliers et incontrôlables. Lorsqu’on l’interroge, la personne peut avoir du mal à évoquer le motif précis de son mal-être.

 

« Je n’ai plus le goût à rien »

La personne perd tout intérêt et plaisir pour les activités quotidiennes, familiales, sociales ou professionnelles. Tout lui parait vide de sens et fade. On parle alors d’anhédonie qui est l’incapacité de ressentir des émotions positives dans des situations pourtant considérées antérieurement comme plaisantes.

 

« Tout est de ma faute », « Je suis bon(ne) à rien »

La personne peut ressentir un fort sentiment de culpabilité et son estime d’elle-même est faible.

 

« Je n’arrive plus à lire, à réfléchir, à me concentrer… »

La pensée est ralentie, la personne se fatigue plus vite. Les troubles de la concentration et de la mémoire handicapent et perturbent les activités de la vie quotidienne.

 

« Je n’ai plus d’énergie, je suis épuisé(e) »

Une fatigue permanente s’installe. La personne ressent un manque d’énergie qui l’empêche de se mettre en activité.

 

« Je dors toute la journée » « J’ai des insomnies »

Les troubles du sommeil sont fréquents durant la dépression. On parle d'hypersomnie quand la personne éprouve un besoin excessif de dormir ou d’insomnie (plus fréquent) quand la personne a du mal à s’endormir ou à dormir suffisamment. Les ruminations ou idées noires sont bien souvent la cause de l’insomnie.

 

« J’ai perdu du poids », « J’ai grossi »

Les troubles du comportement alimentaire sont fréquents. L’hyperphagie (prise excessive de nourriture) peut être une façon de compenser le sentiment de vide. La perte d’appétit peut correspondre à un manque d’intérêt et de plaisir. 

 

« J’ai des idées noires », « A quoi bon… »

Pour certaines personnes, la seule solution à leur mal être serait la mort. Les idées récurrentes de mort ou de suicide avec imagination de scénario de passage à l’acte doivent alerter et être prises au sérieux.

 

Si vous vous reconnaissez dans un certain nombre de ces symptômes ou de ces pensées, ne tardez pas à consulter votre médecin et/ou un psychologue. La dépression est de mieux en mieux connue. Il existe des traitements et des psychothérapies (notamment les thérapies comportementales et cognitives) efficaces et adaptés.  

Si vous souhaitez commencer une thérapie, vous pouvez prendre rendez-vous au 06.62.59.44.98. Lors de la première séance, nous prendrons le temps de faire le point sur votre situation et je vous expliquerai ce que nous pourrions mettre en place pour vous aider à surmonter vos difficultés.

 

Johanna Racine, Psychologue à Montpellier